JAPON : L'AEROPORT DU KANSAI


Je suis enfin de retour au Japon ! Cette fois, je ne serai pas sur la grande île d'Honshu mais à Shikoku ! Pour rejoindre la ville de Takamatsu où je vais habiter, il me faut endurer un voyage d'une bonne journée environ. J'ai pu trouver un vol direct avec Air France à un prix très correct (660 Euros aller-retour), certainement parce que le départ se fait en pleine saison des pluies. L'avion est très confortable et le voyage m'as paru assez rapide.

L'avion semble neuf et doté d'équipements modernes.

Les sièges sont assez confortables, avec suffisamment de place pour les jambes.

Le kit du voyageur en avion.

La sélection de programmes est vaste, avec des films de choix comme Les Visiteurs !

Chaque place est équipée de prise électrique.

On peut aussi brancher directement sur l'écran de bonne taille ses équipements à connectique USB.

Après un peu moins de douze heures de vol, me voici à l'aéroport du Kansai (KIX). Je dois patienter quelques heures avant de prendre le bus pour Shikoku, ce qui me laisse du temps pour faire un peu de lèche-vitrine. L'idée, c'est tout de même de ne pas dépenser tout mon budget à peine arrivé au Japon même si les tentations sont nombreuses ! Car contrairement à son homologue de Paris Charles-de-Gaulle, le terminal d'Osaka est prévu pour que les voyageurs passent un moment agréable entre deux vols. Alors qu'à CDG on ne trouve que des boutiques pseudo-luxueuses remplies de boites géantes de M&M's qui cotoient sans aucune logique des parfums de prestige, ici sont proposés toutes sortes de produits très sympathiques qui signalons-le au passage, ne sont pas beaucoup plus chers qu'ailleurs hors de l'aéroport.

Les fans de Pokémon seront ravis en découvrant à leur arrivée un Pokémon Store !

Attention ici, les dépenses inconsidérées sont inévitables !

 Pikachu version commandant de bord accueille les clients.

Juste à côté à été installé un vaste espace dédié aux distributeurs de petites figurines typiquement nippones, les gashapon. Contre quelques pièces de 100 Yens, on peut ainsi s'offrir ces petits objets rigolos ou les rapporter comme cadeaux en France.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur, c'est que ça n'existe pas !

L'endroit idéal pour dépenser ses premiers Yens !

Une machine permet de faire le change pour acquérir des pièces de 100 Yens, les seules acceptées.

Il y a toujours des trucs très drôles, comme ces animaux à long menton !

 A moins que vous préfériez un jerrican miniature ?

D'ailleurs en parlant de distributeurs, il en existe des dizaines dans l'aéroport où l'on peut se procurer de quoi se désaltérer et découvrir des boissons originales. Les derniers modèles de distributeurs, dotés d'écran, affichent des informations pratiques ou la météo.

Les sodas sont très caloriques mais tellement délicieux !

Les nouvelles saveurs de Coca-Cola sont arrivées : Clear ou Momo (pêche).

Les collectionneurs de jouets trouveront leur bonheur dans cette boutique certes petite mais très bien fournie.

Ici, cachez votre porte-monnaie sous peine de voir les billets s'échapper tout seul !

 Rien de mieux comme cadeau à rapporter en France qu'une jolie voiture miniature Tomica !

Un peu de lecture ne fait jamais de mal, et il a tout ce qu'il faut pour ça chez Tsutaya.

Toutes les publications sont en japonais, mais pour certains magazines, les images suffisent !

Les derniers mangas parus sont mis en avant.

Les amateurs de voitures et de sport auto sont gâtés !

Les consommateurs de revues olé olé trouveront également ce qu'ils recherchent !

Daiso est une enseigne particulière qui propose une immense palette de produits divers et variés à un prix unique de 100 Yens. Naturellement nous en reparlerons !

Ici c'est simple, tout coûte 100 Yens (108 Yens TTC).

Chez Laox, ce sont les produits électroniques à l'honneur.

Ce n'est pas Akihabara, mais la boutique est tout de même bien fournie.

Un magasin d'accessoires de voyage est évidemment implanté dans l'aéroport, c'est très pratique.

 C'est autre chose que les trois pauvres accessoires que l'on peut péniblement acheter dans les aéroports français !

La célèbre marque japonaise de textile offre la possibilité d'acheter quelques vêtements à prix contenus. C'est par exemple une bonne occasion de remplacer ses vêtements par des propres après un long voyage.

 La qualité n'est pas mauvaise pour le prix, c'est plutôt raisonnable.

Pour manger sur le pouce, direction la l'épicerie (combini) pour acheter un petit encas ou une boisson.

La nourriture de combini est industrielle, mais tellement délicieuse !

Pourquoi ne pas tester quelques douceurs inconnues ?

L'encas par excellence au Japon, c'est l'onigiri (bouchée de riz fourrée).

Voilà de quoi rassasier les sujets à la petite fringale matinale !

Toutes sortes de boissons sont proposées, avec ou sans alcool. 

Des dizaines de restaurants sont disséminés dans l'aéroport et il y a en pour tous les goûts ! De plus, on peut manger correctement pour pas trop cher. Premier établissement à avoir retenu mon attention, ce fast food, fruit de la collaboration du spécialiste du burger Mos Burger et les maitres du donut Misdo !

Le détecteur de calories s'affole à l'approche de ce restaurant !

Au choix, burger ou donut... Voir les deux !

 Une grande rue couverte abrite les restaurants et il est bien difficile de choisir son repas !

Des dizaines de restaurants proposent des spécialités nippones. Tentez l'aventure culinaire !

Les udon, des nouilles épaisses, sont la spécialité de la région de Kagawa.

Comme souvent au Japon, les plats disponibles sont présentés en vitrine dans des versions en plastique ultra-réalistes !

Les o-bento (boite-déjeuner) offrent une repas complet pour un prix peu élevé.

Pour ma part, je me suis laissé séduire par un plat de curry !

Après une longue hésitation, je vais finalement jeter mon dévolu sur ce qui est proposé ici.

Le riz sauce curry est agrémenté de beignets panés et frits de boeuf, porc, fruits de mers ou encore légumes.

On prends un ticket correspondant au plat choisi dans cet automate.

Une zone de restauration clair et propre est mise à disposition des clients.

Ce type de boutique est très intéressante car on peut y trouver une large sélection de produits régionaux et plus particulièrement les boites de biscuits à offrir (omiyage). Tout semble tellement délicieux !

Il existe ce type de boutique dans les aéroports mais surtout les grandes gares du pays.

Les otabe sont la spécialité de Kyoto. Je pourrais en manger à l'infini !

Voici les Pringles saveur takoyaki façon Kansai !

Le français est approximatif, mais ces crêpes fourrées semblent excellentes !

Voici les fameux Kit Kat que le monde entier envie aux japonais.

Des producteurs sont même invités à montrer leur savoir-faire aux voyageurs et faire de la vente directe.

Directement du producteur au consommateur !

Voilà de bien belles pêches, sans mauvais jeu de mot !

Le terminal de l'aéroport du Kansai offre quelques services intéressants. Par exemple, un bureau de poste, des ordinateurs avec connexion à internet, des enseignes permettant la location de boitier Wi-Fi portable ou encore des zone réservés aux fumeurs.

Si votre bagage est trop chargé de souvenirs, envoyez-vous donc un petit colis !

Ces ordinateurs sont pratiques si votre mobile ne fonctionne pas au Japon.

Dans les villes, pas question de fumer n'importe où dans la rue. Des zones spéciales sont prévues à cet effet.

Pour les court séjours, louer un boitier Wi-Fi est une option intéressante même si c'est tout de même un peu onéreux.

Autre service très pratique, les consignes (coin locker) permettent de stocker ses bagages le temps de flâner dans l'aéroport.

Le prix varie en fonction de la taille du casier et de la durée d'utilisation.

Pas facile de tout fourrer, mais en tassant un peu, ça rentre !

On paye, on ferme le casier, et on emporte la clé. C'est très facile.

Les voyageurs qui partent vers Osaka peuvent emprunter cet incroyable train !

Ce train semble tout droit sorti d'un film de science-fiction japonais des années 70 ! 
Pour moi, ce sera le bus qui m'amène dans la ville de Takamatsu dans la région de Kagawa.

Le plan permet de comprendre facilement les itinéraires et les villes desservies.

Même chose pour les horaires, pas de difficulté particulière, même pour les étrangers.

On utilise ces automates pour acheter un billet, exactement de la même manière que pour le train.

Difficile de trouver moins cher pour faire le trajet entre Osaka et Takamatsu.

Quatre agents et un conducteur assistent les voyageurs !

Le bus est confortable et surtout très propre.

Pensez à faire le plein de vivres avant d'entamer le voyage !

C'est parti pour trois heures de route entre Honshu et Shikoku !

Le bus fait un arrêt à mi-chemin pour faire une petite pause bienvenue.

Enfin arrivée à destination, il me reste à prendre le train et rejoindre l'appartement.

La société ferroviaire Kotoden utilise de vieux trains, c'est très sympa !

Me voici enfin à la maison, c'est dans l'immeuble bleu en arrière plan.

Le prochain sujet détaillera justement l'appartement et le sympathique quartier où je vais résider ! En attendant, vous pouvez me suivre sur Instagram si par aventure vous vous intéressez aux bonbons, boissons, voitures ou autres trains japonais : https://www.instagram.com/ammoprod/

Vous pourriez aussi aimer :

1 commentaires

  1. Toujours un plaisir à lire :)

    Petite question, t'as réservé ton vol combien de temps à l'avance? En passant directement par le site d'Air France?

    RépondreSupprimer