MARUGAME : LE MARATHON D'HONJIMA

J'ai couru un marathon.

Je me suis laissé convaincre d'y participer alors que je n'ai jamais fait de sport et encore moins de la course à pied. J'ai tout de même le vague souvenir d'avoir pris part au cross du collège dans ma jeunesse, mais c'était il y a plus de 20 ans. Ainsi, un mois avant le départ, j'ai commencé à m'entrainer un peu histoire de ne pas ramper au bout d'un kilomètre le jour J. J'avais programmé une séance d'exercice deux fois par semaine mais je n'ai évidemment pas tenu le rythme...

Je me suis alors engagé au départ avec une certaine inquiétude mais contre tout attente, j'ai parcouru les neuf kilomètres de la course (oui c'est une petite distance) sans problème ! Je n'irai pas dire que c'était une promenade de santé parce que j'ai tout de même bien lutté dans les montées mais je m'attendais à être beaucoup plus rouillé ! Il faut dire que l'île d'Honjima où se déroulait le marathon est magnifique et ça aide pas mal : mon attention était davantage focalisée sur la beauté du paysage plutôt que sur l'effort à fournir.

Départ imminent de mon premier marathon !

Voici donc quelques photos commentées de l'événement. Par chance, nous avons pu profiter d'une météo idéale alors que la pluie était annoncée depuis plus d'une semaine. Je ne me voyais pas concourir sous les averses et les bourrasques de vent froid !

On rejoint l'île d'Honjima grâce à ce ferry au départ du port de Marugame.

Les participants au marathon sont nombreux !

Le ferry est rarement aussi bondé ! 

La traversée ne dure que trente minutes.

On peut apercevoir au loin le Grand pont de Seto.

L'île d'Honjima est en vue !

Dans quelques instants, nous débarquons sur l'île.

Le dossard sera remit contre ce ticket reçu par la poste.

Première étape, il faut passer par l'enregistrement.

Peu d'étrangers figurent sur la liste des inscrits.

Je porte donc le numéro 130.

Le départ sera donné dans la cour de l'école de l'île.

Puisque nous sommes à Kagawa, on peut bien évidemment déguster des nouilles udons !

Chaque participant reçoit quelques cadeaux de bienvenue.

Pour ma part, je m'engagerai sur le tracé B en jaune sur cette carte.

Le marathon peut être couru à tout âge ! 

La course débute dans les rues du village.

D'ici, la vue sur le pont est saisissante !

Le soleil nous accompagne pour la première partie de la course.

Mais la pluie n'est pas loin au large !

J'entame la première montée avec plus ou moins d'assurance...

Le paysage est magnifique !

Nous gagnons le second village de l'île à un tiers du parcours.

Les mamies du village encouragent les participants.

Le tracé longe le port de pêche.

A ce stade, la fatigue commence doucement à se faire sentir.

On ferait bien une petite pause sur cette belle plage !

Des œuvres d'art sont disséminées sur les îles de la région.

Les descentes ne sont pas évidentes à gérer !

Beaucoup de bâtiments sont hélas laissés à l'abandon.

Quel bel endroit pour mener une existence paisible !

Au centre de l'île, le paysage change radicalement.

La zone est plutôt marécageuse.

La végétation reprend ses droits à vitesse grand V !

Même dans les endroits les plus reculés, il y a toujours un distributeur de boissons à disposition !

Les vieilles enseignes résistent aux éléments depuis de longues années.

Ce chien ne montre aucun intérêt à tous ces drôles de visiteurs d'un jour.

Juste après cette forêt, c'est la dernière ligne droite avant l'arrivée.

Ce diplôme certifie mon exploit !

Ce joli paquet offert au départ renferme...

... Un délicieux bento pour le déjeuner !

On peut sentir le printemps arriver en ce beau dimanche de mars.

Il est temps de reprendre le bateau pour rejoindre le continent.

Quoi de mieux après un tel effort physique que de se prélasser dans l'eau chaude d'un onsen ! Nous avons nos petites habitudes dans l'établissement hôtelier New Sunpia situé dans les montagnes dans les hauteurs de Sakaide. Quel plaisir de profiter d'un bain chaud avec coucher de soleil sur la mer de Seto !

La petite k-car de location ne rechigne pas à dévaler les routes de cols !

Les portes du paradis...

Il faut bien se savonner avant d'entrer dans le bassin.

Ici, le bain intérieur avec vue sur le paysage.

A moins que l'on préfère le petit bassin en extérieur ?

Fin d'une nouvelle journée mémorable dans la préfecture de Kagawa.

Photo souvenir de mon premier marathon. Appréciez mon accoutrement ridicule ou si vous préférez, le type avec un short beaucoup trop court en arrière plan !

N'hésitez pas à commenter ce post si vous désirez réagir ou apporter des informations complémentaires et à partager ce sujet si vous l'avez apprécié sur les réseaux sociaux de votre choix.

Vous pouvez aussi aussi me suivre sur Instagram, Facebook et YouTube si le cœur vous en dit ! ;)

Vous pourriez aussi aimer :

0 commentaires